Lolo

La Malterie du vieux silo – Lettre d’information de janvier 2018

Tout d’abord, je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Après une longue période sans lettre d’information, voici donc quelques nouvelles.

La production en 2017

Durant l’année 2017, environ 250T de malts ont été produits. Suite aux travaux de l’été 2016, la malterie peut traiter des lots jusqu’à 4.5T, a raison de 2 lots par semaine.

 

 

 

La Malterie du vieux Silo – lettre d’information mars 2016

Lettre d’information du 15/03/2016

Apres plusieurs mois, voici quelques nouvelles de la malterie du vieux silo.

 

La production :

Depuis l’automne, l’orge de la région est utilisée exclusivement pour la production de malt. Il s’agit d’une orge d’hiver 2 rangs. Le malt donne des bons résultats de brassage en terme de rendement et filtration. La friabilité reste un peu faible ce qui nécessite parfois d’ajuster l’aplatisseur.

La production a repris début septembre et devrait se terminer en juin. Elle s’est alternée entre la production de malt pour la vente et le travail à façon.

Ce dernier représente une part grandissante de la production. Au delà d’utiliser la production d’orge régionale, de plus en plus de brasseurs souhaitent utiliser de l’orge qu’ils produisent ou font produire. Toutes ces initiatives sont très intéressantes. Les lots d’orge sont pour la plupart de qualité satisfaisante, mais quelques problèmes de qualité d’orge, nettoyage, tri, calibrage ou stockage sont apparus. Un bon malt n’est fait qu’avec de la bonne orge. Je suis bien sûr disponible pour échanger et vous aider dans cette démarche.

Les travaux :

Durant le dernier été, des travaux d’agrandissement ont été réalisés. L’aire de germination a été remplacée par une nouvelle aire double, permettant de traiter 2 lots. Cette aire est construite sur le principe de l’ancienne, avec une structure fer et inox.

Cette nouvelle aire a permis de doubler la capacité de production.

La malterie a été ré agencée pour optimiser au mieux l’espace.

Aire de germination

La nouveauté :

Apres plusieurs années d’utilisation, la touraille utilisée pour la fabrication des malts spéciaux est devenue trop petite. Une nouvelle touraille est en cours d’installation et de test. Faite sur mesure selon mes besoins et contraintes, celle-ci va permettre de réaliser les malts torréfiés et les malts caramel.

Les malts caramel proposés jusqu’ici étaient assez légers. Cette nouvelle touraille va permettre de réaliser une caramélisation plus poussée et ainsi obtenir un cara ayant un profil aromatique plus intéressant.

 

La Malterie du vieux Silo – lettre d’information août 2015

Lettre d’information du 02/08/2015

Depuis le début de l’année, la malterie tourne à plein régime. La production vient de se terminer, mais pas en vacances pour autant! Des travaux d’extension sont en cours

 

La production :

Cette année, environ 60T de malt ont été produits, principalement orge, mais aussi blé et sarrasin. L’offre en malts spéciaux s’est également agrandie, avec notamment de l’orge torréfiée, du blé malté torréfié et sarrasin malté torréfié.

Il reste quelques tonnes de malt en stock qui permettront de vous fournir en attendant le redémarrage de la production.

 

Les travaux :

La demande en malt étant en progression, des travaux vont être réalisés pour augmenter la capacité de production.

L’aire de germination actuelle va être remplacée par 2 nouvelles aires plus grandes, sur le même principe que l’aire utilisée jusqu’à ce jour. L’ensemble de la malterie va être réaménagée pour optimiser la place, les transferts du grain et l’ergonomie.

La capacité de production sera ainsi doublée.

 

Les perspectives :

La production doit redémarrer dès que les travaux seront terminés, au plus tard début septembre.

La récolte d’orge brassicole dans la région s’est faite dans de bonnes conditions. La qualité semble au rendez vous mais doit être confirmée par des analyses en laboratoire.

Plusieurs brasseurs ont également semé ou fait semer de l’orge qui doit être maltée cet automne.

 

La malterie sera fermée du 12 au 22 août.

La Malterie du vieux Silo – lettre d’information janvier 2015‏

Lettre d’information du 28/01/2015

Bonjour,

En ce début d’année, il est temps de faire le point : un an que la malterie produit du malt…

Bilan de l’année écoulée :

Cette première année a permis de mettre en place l’outil de production puis de le faire évoluer. Le processus de fabrication a également été optimisé pour s’adapter à l’outil de production et répondre aux exigences de qualités souhaitées. A ce jour, la malterie est capable de produire 120 tonnes de malt par an, et peut facilement évoluer pour augmenter si besoin cette capacité.

En 2014, la malterie a transformé 80 tonnes de céréales, soit un peu plus de 60 tonnes de malt (orge et blé), dont 5 tonnes de malts de spécialité.

 

Les perspectives :

Après un démarrage encourageant, la malterie doit se développer en augmentant son chiffre d’affaire. Pour cela, une réflexion est menée sur la filière Bio pour développer et mieux valoriser la production de bières locales.

L’accès à la malterie doit également être aménagée pour permettre de charger plus facilement les fourgons. Les modifications de la voierie vont aussi modifiées l’accès des semi-remorques, nécessitant alors un quai.

Les actualités :

Un transporteur régional a été référencé pour permettre l’expédition de palettes (1T par palette soit 40 sacs maximum).

Du sarrazin va être malté et sera disponible fin février

Le projet de production de malt conventionnel (non bio) est pour l’instant suspendu pour des raisons d’approvisionnement en céréales, d’aménagement de la malterie, des contraintes liées a la production mixte Bio/ non Bio, pour un tarif de vente du malt élevé en rapport du prix du malt industriel.

La Malterie du vieux Silo – lettre d’information novembre 2014

Voici quelques nouvelles de la malterie du vieux silo…

L’orge 2014 :

Par l’intermédiaire de la coopérative Agribio Union, l’orge brassicole a été semée durant l’automne 2013. Malgré un été capricieux, la moisson a pu se faire dans de très bonnes conditions, avant les pluies. Un lot d’une centaine de tonnes est donc isolé, et destiné aux besoins de la malterie. Elle a été produite dans la région toulousaine. Il s’agit de la variété lavera. Les analyses et premiers tests de maltage donnent de bons résultats.

 

L’aire de germination évolue :

La capacité de production ayant atteint ses limites, l’aire de germination a été équipée d’un retourner. Celui-ci permet de remuer la couche de grain. Il a été dimensionné pour augmenter l’épaisseur de la couche et ainsi doubler sa capacité. A ce jour, l’aire peut recevoir jusqu’à 2.5T d’orge. La maitrise de la température, de l’humidité, associée à une retourne du grain efficace donne un malt homogène et, aux dires des brasseurs, de qualité.

D’autres évolutions sont en cours pour faciliter la manutention.aire de germination

 

En projet :

La malterie envisage de produire du malt non certifié Bio. Il reste à résoudre le problème de l’approvisionnement (régionale si possible) et du stockage des céréales.

L’intérêt est de proposer un malt à un tarif bien inférieur au malt Bio, l’orge étant à moitié prix du Bio.

 

 

La Malterie du vieux Silo – lettre d’information juillet 2014

La Micro-Malterie

Lettre d’information du 29/07/2014

Bonjour,

Le temps passe vite. Après quelques mois sans lettre d’information, je viens donc vous donner les dernières nouvelles de la malterie.

La cuve de germination : la désillusion…

La cuve de germination m’a été livrée en avril. Il s’agit d’une cuve cylindrique, posée horizontalement sur un support avec des rouleaux qui devaient permettre sa rotation. Elle est équipée à l’intérieur de grilles pour la ventilation.

D’un volume de 15m3, elle devait pouvoir traiter 2 tonnes d’orges. Malheureusement, les premiers essais révèlent des problèmes mécaniques. La rotation de la cuve ne fonctionne pas correctement lorsqu’elle est en charge.

Apres plusieurs essais et modifications, j’ai dû prendre la décision de stopper les tests et l’utilisation de la cuve.

Quelle alternative ?

Inutile de vous dire que je n’envisageais pas de stopper la production!

Pour avoir une germination optimale, la température doit être basse. La germination sur aire n’est possible que lorsque la température peut être maitrisée. A partir de mai, sous notre climat, ceci n’est plus possible. Il faut donc trouver une solution rapide et efficace pour continuer la production. La solution la plus simple est de ventiler le grain avec de l’air frais et humide.

L’aire de germination ventilée :

Inspiré des méthodes ayant fait leurs preuves, je décide de construire une aire ventilée. Le principe est donc le même que la germination sur aire (béton), mais là, l’aire est une grille perforée, permettant une circulation forcée de l’air Cet air est rafraichi et humidifié pour une germination optimale

Plusieurs tonnes d’orge ont déjà été transformées. La ventilation, température et humidité sont contrôlées durant toute la période de germination. Ceci permet de mieux gérer l’homogénéité et la qualité du malt. Cette aire donne de très bons résultats.

Cette aire permet actuellement de traiter une tonne d’orge. Une amélioration est prévue pour permettre de doubler sa capacité.

aire de germination

Apres un peu plus de 6 mois depuis le début de production, une vingtaine de brasseries m’ont fait confiance. Je tiens donc à les remercier pour leur soutien.

Je reste à votre disposition pour échanger sur vos besoins.

A bientôt,

Laurent

La malterie du vieux silo Lieu-dit Ventenals – RD999 81630 la Sauzière St Jean

Tel : 06 87 40 96 17

Mail : contact@micro-malterie.fr

Site : http://www.micro-malterie.fr

 

La malterie sur France3

A l’occasion du salon des bières artisanales, malheureusement annulé, un reportage sur la filière de la brasserie à été réalisé. Il a donc été diffusé jeudi 29 mai 2014 aux informations régionales France3 Midi Pyrénées. La malterie du vieux silo à donc toute sa place dans la filière.

Cliquez sur le lien ci dessous pour le visionner.

La malterie aux infos régionales

Salon des bières artisanales du Sud Ouest

Le salon des bières artisanales du Sud Ouest a lieu à St Sulpice sur Tarn, près de Toulouse le samedi 31 mai et dimanche 1er juin 2014.

La malterie sera présente sur un stand. Ce sera donc l’occasion de présenter les malts de ma production, puis bien sûr échanger sur la malterie et la fabrication du malt.

Je ferai également une présentation de la malterie, et son intégration dans la filière.

Plus d’infos sur http://www.bieresdusud.fr/

 

 

Salon des bières artisanales du Sud Ouest

Salon des bières artisanales du Sud Ouest

 

La Malterie du vieux Silo – lettre d’information Avril 2014

La Micro-Malterie

Lettre d’information du 14/04/2014

Du nouveau à la malterie :

Passés les mois d’hivers, la germination sur aire devient plus difficile à mener. Bien que le local soit frais, les températures plus douces de ces derniers jours influent sur la température de germination donc sur la conduite de celle-ci.

Le tambour de germination est donc en cours d’installation et sera opérationnel d’ici quelques jours. Je vous reparlerai de celui après avoir traité quelques tonnes, photos à l’appui.

 

Les malts de spécialité et leurs utilisations :

Voici quelques rappels sur les malts…

Le malt Pilsen est le malt de base qui permet, grâce aux enzymes qu’il contient, de transformer l’amidon en sucres plus simples.

Les malts de spécialité ont un processus de fabrication quelque peu différent. Les malts que je produis sont obtenus à partir d’un malt plus désagrégé, le stade de germination ayant été plus poussé. De ce fait l’amidon est mieux transformé dans le grain et donne à ce stade des sucres plus simples.

2 grandes familles peuvent alors être produites :

  •  Le malt torréfié : le malt vert (en fin de germination) est séché puis touraillé. La température et la durée de touraillage va déterminer la couleur et aromes du malt. Une partie des sucres reste accessible. Il va apporter de la couleur, du gout et corps à la bière
  • Le malt caramel : Le malt vert est chauffé en le maintenant humide. Les sucres et l’amidon vont se liquéfiés, il va alors se produire une réaction de caramélisation. Il est ensuite séché puis touraillé. Les sucres (des dextrines pour partie) sont très peu accessibles par les enzymes. Ce type de malt va alors apporter couleur, gout, corps, mais aussi de la rondeur par ses sucres. Il améliore la stabilité de la mousse.

 

DSCF7816

Voici quelques malts produits : Pilsen, Munich 15 EBC, Cara 50 EBC, Café 600 EBC et Chocolat 800 EBC

Le malt de blé est également utilisé. Bien sûr pour les bières blanches (même s’il n’apporte que peu de trouble) mais il peut aussi être intégré aux autres bières pour améliorer le corps et la tenue de mousse.

Malt de blé clair et malt de blé torréfié (50EBC)

Malt de blé clair et malt de blé torréfié (50EBC)

Je reste à votre disposition pour échanger sur vos besoins.

A bientôt,

Laurent

La Malterie du vieux Silo – lettre d’information Mars 2014‏

La Micro-Malterie

Lettre d’information du 06/03/2014

Après 2 mois de production, 12 tonnes d’orges ont été transformées. Le retour des brasseurs est positif :

  • Le concassage ne pose pas de difficultés;
  • La qualité de filtration est améliorée;
  • Le rendement de brassage est identique aux malts industriels;

Reste le produit fini… quelques bouteilles de ma production personnelle sont en dégustation à la malterie.

La gamme des malts s’agrandie :

La petite touraille qui m’a permis de faire les essais de maltage me permet désormais de réaliser les malts de spécialité.

  • Gamme torréfiée, à partir de malt de base. En fonction des températures et durées, on peut obtenir des malts très clairs jusqu’au chocolat (Munich, biscuit, café etc…).
  • Gamme caramel, à partir de malt vert, les mêmes couleurs peuvent être obtenues.

Ces malts sont fabriqués à la demande, en fonction des besoins de chaque brasseur.

Du malt de blé peut également être fabriqué.

La capacité de production :

Actuellement, la capacité de production est limité par la surface disponible. Un germoir est en fabrication. Il va me permettre de doubler la production. De plus, la régulation de la température et hygrométrie sera plus aisée avec l’arrivée du printemps!

Je reste à votre disposition pour échanger sur vos besoins.

A bientôt,

Laurent